Vote utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Dans cet entretien, Gérard Leleu, médecin sexologue et psychothérapeute français, exprime son opinion sur l'absence de désir sexuel dans le couple: "...pas humain..." à son sens. Le propos n'est pas agressif et doit être replacé dans son contexte. Il apporte aussi des éléments constructifs sur la relation homme femme dans le couple, vis-à-vis du désir sexuel.

D'accord ou pas, l'interview mérite qu'on y prête quelques minutes d'attention. Je vous invite au débat: donnez votre avis dans les commentaires. Pour ma part, je donne un +1 sur le concept de "reconquête et re-séduction de la femme par son conjoint". Selon G. Leleu, l'amour ne va pas sans le corps ET l'âme.

Selon le sexologue, désirer moins implique aimer moins. Solution: changer de partenaire. Même s'il reconnaît que le désir fluctue... Dit autrement: plus de désir dans le couple = plus d'amour dans le couple.
Là, je donne -1: et si la baisse du désir n'était pas une source de non-amour, mais rien que de la baisse de désir sexuel?

Dommage de réduire la 'vérité de la relation de couple' à cette seule vision.

La femme peut perdre son désir. Mais la naissance et l'usure du couple suffisent-ils à l'expliquer? N'oublie-t-on pas de la regarder comme une personne qui a des droits sur ce désir-là? Le devoir conjugal, le devoir envers les enfants, ne sont-ils pas des "devoirs" qui tuent le désir, s'ils passent avant le sentiment d'être une personne qui a d'abord droit à de l'attention, de la tendresse, du respect? Les souffrances physiques de la grossesse et de l'accouchement, leurs conséquences sur le corps de la femme, les contraintes morales et sociales que cette évolution entraînent ne sont-ils pas eux aussi des inhibiteurs de désir?

Commentaires  

+9 # N'importe quoiDelphes 21-02-2016 12:25
Associer le désir à l'amour est malsain en plus d'être dangereux. J’ai poussé un coup de gueule à ce sujet dans mon article. Si l’amour était le fruit du désir alors on aurait toutes et tous envie de se sauter dessus et rien d'autre ne compterai. Un pédophile qui désir les enfants est-il un saint empli d'amour ? Un enfant qui aime ses parents désire-t-il ses géniteurs ? Et l'on peut étendre "ce cercle de l'amour" beaucoup plus loin. Un vieux couple qui par exemple a dépassé le stade du désir charnel peut s'aimer comme au premier jour et se passer de galipettes. D'ailleurs les couples qui sont au dessus de cette préoccupation sexuelle (avec laquelle des pseudos-spécial istes tentent sans cesse de nous lobotomiser) ont à mon avis compris quelque chose que les autres n'ont pas saisis. Et puis je crois que même les A éprouvent du désir pour leur partenaire amoureux sauf qu'il n'est pas d'ordre sexuel. Le désir de quelque chose ou de quelqu'un ne se limite pas qu'à un caractère sexuel bon sang... les détraqués qui se pensent au dessus de "la masse" réduisent l'être humain à peu de chose en leur faisant croire des inepties.
Signaler à l’administrateur
+2 # EuuuhR4ip0nc3 15-04-2016 13:06
On peut ressentir du désir pour une personne sans coucher avec mais désirer et désirer sont deux mots différents il y'a le désir : le sexe ou le désir on veut une personne...et il y'dn a qui éprouvent du désir comme une attirance et non voulue. .. moi j'ai déjà éprouver du desir pour une personne x ou y mais je n'ai jamais coucher car cela m'écoeure comme embrasser avec la langue... dès bisous et des câlins non coquin suffisent mais je suis encore novice mais je sais que je veux du platonnisme..
Signaler à l’administrateur
-1 # Dur de répondreRaiki70 31-08-2016 19:52
Hm y'a plusieurs façon de désirer une personne... désirée une personne pour des moment ti câlin, bisous etc, désirer une personne l'avoir dans sa vie, et désirer sexuellement, et on peux désirer et aimer une personne sans sexe oui, après c'est selon les désirs de chacun
Signaler à l’administrateur

Vous n'avez pas les droits nécessaires pour écrire un commentaire