Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 
Comment savoir si on est asexuel(le)? On le découvre souvent par hasard. L'asexualité n'est pas une orientation reconnue de nos jours. On préfère dire coincé, impuissant, frigide... Des problèmes quoi. Alors que l'asexualité n'empêche pas d'être très bien dans sa peau, ni de s'épanouir. Voici comment je suis devenue asexuelle.

Pour ma part, j'ai découvert assez tard que je suis asexuelle. Plus exactement, hypo-sexuelle, et pas no-sex.
Précision importante: je ne suis pas devenue asexuelle. Je me suis reconnue comme telle.

Je l'ai découvert tard, et surtout par hasard. Grâce aux autres aussi.
Et pour cause: on en parle peu. On vous colle aussi vite fait l'étiquette frigide, impuissant, coincé(e)...

Comment savoir si on est asexuel(le)? Voici mon parcours, s'il peut vous aider à découvrir que vous êtes A.

La sexualité au pouvoir

L'orientation prise par notre société depuis la libération sexuelle des années 70, développe une tendance forcenée des medias, des publicistes et des réalisateurs (série, films, téléréalité) à mettre du sexe partout.

Du coup, tout le monde s'est lancé dans la course à l'hyper-sexualité: être bien, être bon, c'est pratiquer souvent, être performant, et multiplier pratiques et exercices de style, rencontres sans lendemain juste pour l'acte, adultères...
Au point d'avoir aujourd'hui besoin de jouets sexuels quand le désir ralentit (un phénomène naturel).

J'ai jamais raffolé du sexe

Jeune, j'étais tout à fait attirée par les garçons. Comme mes copines, je me demandais comment c'était.
J'avais des pulsions, mais pas envie de me jeter à corps perdu (je choisis l'expression) dans des essais avec le premier venu.
Je voulais ressentir quelque chose qui parlait à l'âme. Impossible de supporter le contact physique venant de quelqu'un pour qui je n'éprouvais pas une émotion et une attirance sur le plan affectif.

J'ai grandi avec la révolution sexuelle des années 70

En plein boum de mon adolescence... La libération du sexe qui a accompagné les mouvements hyppies, j'étais en plein dedans.

Sortir de l'enfance et entendre parler du sexe comme condition de l'épanouissement: pas de pression, noooon... Et si j'y arrive pas? Je serais quoi, anormale?  Ambiance...

Moi, quand j'étais adolescente, j'avais envie de câlins, de bisous, d'être tenue par la main, d'entendre et de dire je t'aime. Point. Mais pour avoir ça, la société s'est mise à exiger qu'il fallait aller plus loin... Toujours plus loin.

Comme si on vous disait: "Tu veux manger du gâteau? Mange d'abord des tripes crues et pas lavées". Même si vous y avez pas goûté aux tripes, vous avez pas forcément envie d'en manger.

Du sexe à tout va... à l'angoisse tout le temps

Alors à partir de là, j'ai pas arrêté de m'angoisser parce que les contacts physiques plus avancés, ben ça ne me plaisait pas.
Alors que les caresses et la tendresse, ça me mettait sur un petit nuage. Va comprendre Charles...

Et surtout, va le faire comprendre à ton Charles. Ou Thierry, ou Luc, ou qui tu veux... Avec une société qui lui répète sans arrêt qu'un garçon ça pleure pas, et que ça baise à tire larigot. D'abord.
Sinon, ton Charles, c'est pas un homme! Au mieux une 'tantouse' (pardon aux amis homosexuels).

Donc, à partir de mon 1er amour, que j'adorais, et en suivant, avec l'amour de ma vie, et puis les autres, ben c'était beurk et angoissant, les parties de jambes en l'air.

Il m'est arrivé d'en avoir envie, très envie même, avec des pulsions coquines... Mais le plus souvent, j'en avais pas envie: fallait pourtant y aller. J'ai vécu avec cette pression des années, et des années. Avec la conséquence de ne pas m'engager dans mes relations, ni fonder de famille, par crainte d'être forcément larguée pour 'cause de frigidité'.

Sans savoir qu'il y en avait tellement d'autres, des 'comme moi'. Hommes, ou femmes...

Pas amatrice de sexe: et les autres?

Pourtant, curieusement, j'observais ou j'entendais des choses. Des signes qui me disaient que des femmes, et des hommes aussi, tout autour de moi, n'avaient pas forcément envie de tout se sexe, tout le temps et partout. Que les rapports sexuels c'était bien, mais bon... pas tout le temps.

Ces hommes qui n'aiment pas le sexe, aussi

Sous la menace de l'épée de Damoclès nommée "frigidité", j'ai commencé par supposer que le nombre de femmes frigides était très grand, et que beaucoup simulaient. Plein de nanas autour de moi tenaient des propos qui en disaient bien long...

Question: finalement, je ne suis pas si anormale, puisqu'on est plein de filles comme ça?
Déduction: et si j'étais juste une normale qui a le droit de ne pas aimer la sexualité?

Et puis un jour, j'ai croisé un homme qui disait: "le sexe, ça me gonfle, j'aime pas ça". Lumière!!!!
Mais alors, être rebuté par le sexe, ça peut être aussi simple que ça? Et surtout, c'est pas que pour les filles? Merci à la vie pour cette rencontre.

De là j'ai commencé à remettre en question cette dictature du sexe 'libéré' qui enferme en prison tant d'hommes et de femmes.

J'ai cherché des explications sur la frigidité (suis une femme, n'oubliez pas). Là, internet a exercé son miracle: le mot "asexualité" a croisé le chemin du mot "frigidité".
La voie vers le retour à mon bien-être et mon épanouissement était ré-ouverte: je savais enfin ce que j'avais. J'étais asexuelle, tendance hypo-sexuelle. J'étais -pardon- je suis A-très normale...

Avant l'hyper-sexualisation

On en a presque oublié qu'avant cette société hyper-sexualisée, ce n'était pas du tout, mais alors pas du tout comme ça.

Les orientations d'aujourd'hui n'étaient pas dans la norme sociale admise il y a encore peu. C'est dans les années 50 qu'on a commencé à démocratiser le sexe, et à vouloir définir des tendances et des orientations sexuelles.

Aujourd'hui la tendance s'est totalement inversée.
C'est un détail que j'avais totalement oublié. Mais qui a son importance: il pourrit la vie de tous les hommes et toutes les femmes qui ne sont pas attirés par les rapports physiques.

La fin d'une coincée du sexe

Si pendant de nombreuses années j'ai pu pensé que j'étais une "coincée", quelques passages de ma vie me rappellent bien que non. Ils ont même fait sourire mes voisins du dessus, et je n'avais rien simulé du tout (de toute façon je simule pas: c'est du mensonge et de la manipulation).

Grâce à mes rencontres et à ce que j'ai observé, j'ai tout simplement admis, sans me poser plus de question, que le sexe, c'était plus mon truc. Aussi bête que ça.
De temps en temps je ne dis pas, mais vraiment de temps en temps.
La difficulté jusqu'à présent, c'est que même si je le vivais bien, je pensais que j'étais un cas particulier.

Après la révolution asexuelle

De récents reportages, et les rencontres fortuites d'hommes qui disaient ne pas être attirés par "la chose", tout en recherchant l'amour et la vie commune avec une femme, m'ont interpelée. Et s'il existait autre chose dans la façon de vivre une relation de couple? Et si on était finalement plutôt nombreux à ressentir ça?

C'est alors que j'ai entendu parler de l'asexualité, découvert qu'il existait des communautés asexuelles un peu partout dans le monde, et en France.

Si je n'ai pas encore fait mon coming-out avec mes proches, maintenant, je sais qui je suis, et qui je cherche: un homme asexuel comme moi, tendre, romantique, et fiable.

J'ai trouvé ce site de rencontre dédié aux femmes et aux hommes qui souhaitent fonder un couple, même une famille, malgré leur asexualité. J'espère qu'il apportera des opportunités pour créer un couple asexuel à bien d'autres hommes ou femmes.

2014 sera peut-être l'année de la révolution asexuelle.

Commentaires  

+4 # merci...adele 01-05-2014 13:07
je me reconnais tout a fait dans tes propos, je pensais d'abord a un problème de ma part, avec les années j'avais de moins en moins envie, pas d'attirance physique et sexuel, j'ai cru a un blocage de ma part pour l'engagement, et maintenant que je lis tous ces témoignage, je me suis trouvé dans cette communauté, je me sens moins seule d'un coup mais me manque un partenaire...
Signaler à l’administrateur
+4 # du meme avisLoup Solitaire 23-05-2014 07:50
Je viens d arriver sur le site...mais moi en homme :-) j ai la même impression...su r le monde du sexe...féminin comme masculin...j'av ais un doute...mais la je me tâte...a mon avis personnel....ça va je pense être dans la normal des hétéros de Belgique :lol:
Signaler à l’administrateur
+9 # grand merci !!silvy 09-05-2014 09:36
enfin ,je mets un nom sur mon "probleme" et je pourrais repondre a ceux qui disaient " mais tu es folle !! ce n'est pas possible de ne pas aimer le sexe !! c'est important dans la vie !! c'est vital !!..et moi dans mon coin ,je pensais NON c'est pas vital ,je peux aimer a la folie sans sexe !!! je viens de decouvrir ce site et je respire !!! enfin je ne suis plus seule !! j'espere !!
:-)
Signaler à l’administrateur
+5 # Ce qui est impossible: vivre à contre-sens de soi-mêmela redac 09-05-2014 14:03
Bonjour à toi Silvy,

Heureux que ce site puisse t'ouvrir le retour vers toi-même.
Ce qui est important dans la vie, c'est d'être en accord avec soi-même. Ce qui n'est pas possible, c'est de se soumettre à faire quelque chose que l'on n'aime pas, pour "coller" au moule social. Une société et un entourage véritablement libérés ne devraient pas imposer leur réalité à ceux qui ne sont pas dans ce rail-là. Et surtout ne pas les dénigrer. Un individu est riche de bien d'autres choses que ses "compétences sexuelles": valeurs morales, tolérance, altruisme, dons artistiques, talent de cuisinier, compétences professionnelle s, engagement de soi etc. :lol:
Bien à toi
Signaler à l’administrateur
+1 # vivre a contre sensangel 15-03-2015 12:50
bjr je suis nouveau sur se site, et malheureusement je fais parti des gens qui ont voulus coller au moule social, apres 6 ans, de vie en couple, je n'ai jamais eu d'attirance sexuelle et pourtant je me suis forcé pour elle, alors suis je normal ou pas ? telle et la question, j'espere que des personnes pourrons m'expliquer mon petit probleme
Signaler à l’administrateur
+2 # aussiLoup Solitaire 23-05-2014 07:58
pour ma part on est pas seul non....on peux aimer... avec ou sans sexe...une personne...du sexe opposer...donc je suis un homme...je peux avoir une amie femme...sans pour autant voir du sexe...quoique des fois ??? a voir sur la symbiose du couple Amis... La c est mon avis perso hein cool :lol:
Signaler à l’administrateur
-1 # membressilvy 10-05-2014 17:44
je ne trouve pas beaucoup de membres inscrits dans le 83 ? ai je bien fait les demarches ??
Signaler à l’administrateur
-1 # Recherche annonce rencontre par critèrela redac 13-05-2014 17:52
Bonjour,
La réponse est dans la rubrique Aide du forum. Il faut faire une recherche avancée depuis une des listes d'inscrits au site.
Voir l'aide pour trouver des annonces de rencontre asexuel selon critères:
http://kelove.fr/forum/aide/85-rechercher-d-autres-inscrits-par-critere
Je vous conseille la recherche par département.
Bien sûr, il faut être inscrit au site, avoir le statut KeLover actif et validé, et être connecté à votre compte personnel
Cordialement
Signaler à l’administrateur
0 # RE: Comment sait-on qu'on est asexuel(le)?Hijo 23-05-2014 20:20
Ce témoignage résume parfaitement bien l'état d'esprit de beaucoup de A dont le mien... Je suis certaine que les A ont toujours existé. D'ailleurs peut être que le non-sexe et une autre forme de révolution sexuelle, peut-être qu'on en a tout simplement raz-le-bol d'être attaqué de toute part et particulièremen t dans notre vie intime. On le sent surtout par rapport à ce que tu cites au début de ton article !
Signaler à l’administrateur
+1 # beau témoignageGavotte 30-06-2014 15:16
beau témoignage surtout que malgré notre différence d'âge je suis exactement passée par les mêmes étapes que toi ! J'ai essayé de m'assumer mais mes proches ne comprennent pas. Une chose est sûre je ne suis plus seule ... Merci !
Signaler à l’administrateur
+2 # la révélationcaro05 29-08-2014 22:54
bonjour,

je suis nouvelle sur ce site et moi c'est en lisant un article dans un magazine chez le médecin que j'ai compris que j'étais "asexuelle".
et en lisant tout vos témoignages, je me retrouve parfaitement ! j'espère maintenant trouvé un homme asexuel avec qui partager ma vie et fondé une famille j'espère :-) je me sens mieux depuis que j'ai mis un mot sur ce que je ressent depuis plusieurs années !

merci à tous
Signaler à l’administrateur
+3 # MerciFlow75 28-09-2014 22:02
Un soulagement, une révélation...me rci à internet sans qui tous ces échanges ne seraient possibles
J espère trouver ici, celui que ne n ai pas encore croisé...
Signaler à l’administrateur
+2 # c'est tout à fait ça !Dawn81 01-10-2014 17:12
Je me reconnais bien dans tes propos... Moi j'ai 32 ans et j'ai toujours été consciente que mon désintérêt total pour le sexe poserait un souci dans une relation amoureuse. Je pensais donc que je ne pourrais jamais y prétendre, jusqu'à ce que j'entende parler d'asexualité et que je réalise qu'il y avait forcément des hommes dans mon cas !
Signaler à l’administrateur
+3 # #oh joie, oh soulagement!Jessica 14-10-2014 20:26
Bonjour,

Tout d'abord mille merci d'avoir partagé votre expérience avec nous, c'est ce qui m'a permis (et je ne suis probablement pas la seule) de comprendre que je n'avais pas de "problème", ce que je cherchais désespérément à résoudre depuis plus de 3 ans...

C'est tellement rassurant de découvrir que non seulement on est normal, mais en plus on est loin d'être seuls!

Maintenant, à quand la reconnaissance de l'asexualité?
Signaler à l’administrateur
+3 # RE: Comment sait-on qu'on est asexuel(le)?Lucas 08-11-2014 14:08
Merci !!
je suis un homme de 20 ans et je viens de découvrir ce site . Ça me fait tellement plaisir de voir que ce que je vis n'est pas un problème , que je ne suis pas le seul dans mon cas . J'ai toujours trouvé affreuse l'idée que sans sexe entre un homme et une femme, il ne pouvait pas y avoir d'attachement . Merci à tous de prouver le contraire :)
Signaler à l’administrateur
+1 # Bientôt gràce aux sites de rencontres asexualitéla redac 22-11-2014 00:55
Citation en provenance du commentaire précédent de Jessica :

Maintenant, à quand la reconnaissance de l'asexualité?

A vivement bientôt j'espère...

Les sites de rencontre entre asexuels devraient accélérer les choses. Bien sûr, il faut que leur membres se montrent pro-actifs.
Plus y aura de mouvement, plus vous pourrez tous vous affirmer.

Sur KeLove, j'ai créé un forum (partie privée et publique) pour faciliter les échanges au niveau de notre communauté asexuelle.
Il existe aussi des rubriques dédiées aux groupes d'asexuels locaux. Faut encore que ça se réveille, mais l'outil est là. Aux asexuels de l'utiliser
Signaler à l’administrateur
+3 # RE: Comment sait-on qu'on est asexuel(le)?Emma 17-12-2014 23:09
Le sexe, c'est un peu comme l'argent : ça fausse tout :-) L'amour doit pouvoir s'exprimer autrement que par l'acte sexuel. Pouvoir se passer de relations sexuelles c'est aussi s'autoriser à connaître l'amour avec une personne de même sexe même si on est pas du tout homo puisque l'empêchement ne tient qu'au sexe. Je l'ai vécu. Je peux être heureuse avec une F comme moi si elle n'exige pas de relations sexuelles, sinon ce n'est pas possible bien sûr. Je n'étais pas AS avec les H mais il suffit de demander à un H de savoir attendre pour se rendre compte que pour beaucoup d'entre eux l'amour c'est le sexe et rien d'autre :sad:
Signaler à l’administrateur
+3 # Qu'est-ce que l'assexualité ?coca777 22-12-2014 23:40
Bonsoir :)

Est-ce que vous pensez que l'assexualité est un désintérêt total pour le sexe (ne jamais le faire) ou partiel (le faire rarement).
J'aime de moins en moins le sexe, mais je ne me sens pas totalement assexuelle. Je ne sais vraiment plus où j'en suis à vrai dire...

J'aimerais être avec quelqu'un qui ne voit pas le sexe comme une priorité mais qui ne soit pas totalement fermé à ça. Vous pensez que c'est un type d'assexualité ou autre chose ?

Merci de vos réponses :)
Signaler à l’administrateur
0 # a moitiébernard340 14-11-2015 22:03
Bonsoir, pour moi, je me trouve bien sur ce site car aprés avoir navigué dessus je crois que je suis demi aséxuel, et ......heureu de l'être je ne crois pas que nous sommes tous réfractaire aux relations sexuelles, mais que nous savons avec intelligence équilibrer tendresse, sentiments, ....calinerie et .....acte sexuel,
Signaler à l’administrateur
0 # Pas tout à fait d'accordbernard340 14-11-2015 22:09
Tu dis , que pour un H, "l'amour c'est le sexe et rien d'autre ", pas d'accord, pour moi (suis un H, comme tu dis), c'est un ensemble, tendresse, écoute , partage ,.....respect, emphatie, et une dose de sexe , pour moi l'acte d'amour (sexuel), c'est la sublimation extreme de la tendresse de deux êtres qui s'aiment ,
Signaler à l’administrateur
+1 # RE: Pas tout à fait d'accordla redac 29-11-2015 01:50
Citation en provenance du commentaire précédent de bernard340 :
...c'est la sublimation extreme de la tendresse de deux êtres qui s'aiment ,

C'est la sublimation pour 2 personnes qui apprécient le sexe.
Si pour au moins l'une d'entre elle, il n'y a aucun intérêt pour le sexe, je ne vois pas en quoi ce peut être une sublimation pour elle.
Heureusement que la sublimation des plats en cuisine, ça ne passe pas par le sexe... ça deviendrait difficile de se faire un restau gastronomique...
Blague à part... Ne soit pas affirmatif à dire que le sexe c'est la sublimation. Ceux que ça ne botte pas subliment leur relation aussi. Autrement, c'est tout.
Signaler à l’administrateur
+1 # DIscutez-en sur le forum entre asexuels de KeLovela redac 03-01-2015 20:34
Bonjour coca777,

Ce genre de question (et les réponses qui vont avec), sont abordées sur le forum privé de la communauté asexuelle KeLove.

Je vous invite à la rejoindre. Nous ne rentrerons pas dans le débat sur cet article, pour éviter d'éparpiller les discussions.
Cordialement
Signaler à l’administrateur
+2 # tout pareil !hitomisky 22-01-2015 21:49
merci, c'est vraiment un peu ma vie que tu racontes, je me croyais si seule! j'ai eu la chance de rencontrer des hommes compréhensifs mais impossible pour moi de les rendre malheureux ou de me forcer. Je ne peux pas être celle que je ne suis pas. Moi aussi je suis plutôt hypo hypo hypo S...
Signaler à l’administrateur
+2 # MerciPayen 18-02-2015 22:41
:D merci beaucoup pour votre témoignage car je dois bien avouer que je me sens moins seule. J'ai vraiment eu l'impression que l'on parlait de moi.
Signaler à l’administrateur
+3 # ben voilamatole 24-02-2015 22:52
20 ans de galère affective traduite en quelques lignes,ça me donne le vertige
Signaler à l’administrateur
+1 # Comment sait-on qu'on est asexuel(le)?Reuben 04-03-2015 02:58
Thanks for finally talking about >Commennt sait-on qu'on est asexuel(le)?
Signaler à l’administrateur
+2 # ouispongebob 10-03-2015 15:53
Oui, c'est tout à fait ça! Sortir enfin de cette dictature et se libérer délivrer de toutes les angoisses qui en découlent!
Signaler à l’administrateur
+6 # je n'aime pas le sexe non pluscaro dethier 24-04-2015 17:27
Ca fait du bien de lire tous ces témoignages ! Depuis toujours, je n'aime pas le sexe. Dans toutes mes relations, je me suis toujours forcée et ça a toujours été source de conflit. Perso, je n'ai JAMAIS envie. Mais contrairement à ce que bcp pensent : je suis très bien dans mes baskets, très heureuse et épanouie. Pour moi on peut vivre sans sexe !
Signaler à l’administrateur
+2 # RE: Comment sait-on qu'on est asexuel(le)?cocotte 09-05-2015 02:15
bonjour
je suis une fille de 26 ans qui se pose tout simplement des questions et qui aimerai avoir des réponses .... comment peut on savoir si on est asexuel ou non ????????
Signaler à l’administrateur
# RE: Comment sait-on qu'on est asexuel(le)?Guest 09-05-2015 02:17
Ce commentaire a été supprimé par l’administrateu r
-1 # Voir le forum entre asexuelsla redac 14-05-2015 13:32
Bonjour Cocotte,
Déjà, prend le temps de comprendre ce que tu ressens et de décoder tes émotions, ton ressenti.
Ensuite, je t'invite à la lecture des forums entre asexuels: leur lecture pourra d'une part, te permettre de voir que tu n'es pas seule à t'interroger, et à vivre les choses autrement que ce que la société hyper-sexualisé e actuelle impose à tous, sans se préoccuper du vrai ressenti des individus.
D'autre part, les discussions qui se tiennent entre asexuels, et aussi ceux qui s'interrogent, te permettront de trouver ces réponses qui sont déjà en toi. Il faut juste qu'elles deviennent claires à tes yeux.
:-)
Pour avoir accès à la partie privée du forum, tu dois t'inscrire (en respectant les conditions), et patienter un peu pour que je valide ton annonce / profil de rencontre A
Bonne journée
Signaler à l’administrateur
+3 # je n'ai jamais aimé ça...laetitia84 13-06-2015 14:51
merci pour cet article!! mais alors mille fois merci!!
je me reconnait tellement dedans...
tellement poussée par cette socièté a devoir faire ca 3 ou 4 fois par semaine je n'en pouvais plus!! ca a en partie briser mon couple mais aujourdhui j'ai décider de faire avec!!
je suis comme ca et c'est tout!! si ca plait pas tant pis... il y a tant de chose a faire dans un couple autre que le sex!! le romantisme n'existe plus, les calin , les massage tout se termine toujours par du sexe...
stop!!! je veux vivre comme je suis !!
merci encore pour tout ca!!!
Signaler à l’administrateur
+1 # OuahMinimo 08-07-2015 12:52
Ça m'a limite fait pleurer de voir tout ça.
Je vois enfin une partie du monde que j'ignorais. Et c'est une très belle partie.
J'vous remercie tous d'être différents :cry:
Signaler à l’administrateur
0 # je me découvrepathy10100 14-08-2015 13:35
oui je me découvre dans cette publication,c'e st tout moi...je viens juste de m'inscrire et je m'aperçois que je ne suis pas la seule à ne pas trop aimer l'acte sexuel...je me sens un peu plus normale maintenant
Signaler à l’administrateur
+1 # Rien à ajouterNewlife15 18-08-2015 19:02
Je suis troublée, tellement cet article est bien écrit !!
Je me reconnais tout à fais dans cet écrit, (comme tant d'autre je suppose... Je n'ai pas tout lu
Signaler à l’administrateur
+2 # RE: Rien à ajouterla redac 19-08-2015 17:28
Citation en provenance du commentaire précédent de Newlife15 :
Je suis troublée, tellement cet article est bien écrit !!
Je me reconnais tout à fais dans cet écrit, (comme tant d'autre je suppose... Je n'ai pas tout lu

Merci pour son auteure Newlife ;-)
Signaler à l’administrateur
+1 # pas toujours facile d'être soi-même et en plus d'être asexuel(leWinnieThePooh 24-08-2015 11:48
Bonjour à tous! je suis asexuelle moi aussi depuis un moment, je pense l'avoir toujours été et un certain événement de mon enfance a renforcé cette asexualité.
Avant de connaître Kelove j'avais honte de parler de sexe, surtout le fait que je ne fais rien, pour les gens c'est bizarre de pas faire l'amour, on se sent exclu d'après moi. Et grâce à kelove on se sent libres et compris par rapport à ca. Merci Kelove.
Signaler à l’administrateur
0 # Quelle handicap d'ëtre asexuel !Aurelius_Primus 11-11-2015 19:54
Bonjour à tous.
C'est en mars 2012, lors d'une émission télévisée que j'ai compris mon asexualité..
Au début je ne comprenais pas ce qu'il se passait, je pensais même ne pas avoir ma place en ce bas monde et cette découverte m'a vraiment apaisé.. Sauf que, quelques trois ans et demi plus tard, je vis mal ce fait, un peu comme un "handicap" vu que je sais le rejet de la gent féminine à mon égard.. Malgré toute ma gentillesse, mon attention,s'il manque cette dimension, c'est fini. Même à mon bureau, mes collègues de travail hommes et femmes ont du mal à comprendre ce qu'est l'asexualité, pensant qu'il s'agit d'un refoulement d'un événement passé, alors qu'il n'en est rien.. De plus, si je tombe amoureux, je dois toujours avoir à l'esprit que je suis différent de l'autre et réprimer mon émotion, mon amour et tout ce qui va avec.. c'est la double peine donc... Ma chef me dit même que je ne devrais pas le dire de suite durant la rencontre mais j'estime que cela manque de sincérité.. Alors peut-être que sur ce site je pourrai lire et m'exprimer et peut être trouver un bonheur commun...
Merci de m'avoir lu

Aurélien
Signaler à l’administrateur
+1 # Anormale ?????Bégonia 10-10-2015 10:02
Je pensais être anormale et j'avais honte quand à mon manque de désir et je suis heureuse de connaitre si tard ce site, je ne suis plus seule à ressentir ça . L'homme me faisait peur car il est porté sur le sexe et je ne voulais plus en rencontrer et je me suis enfermée dans ma coquille.
Ce n'est pas pour celà que je ne peux pas aimer , on peut aimer avec autre chose que le sexe . Finalement, je me suis forcée toute ma vie à faire semblant parcequ'il fallait être comme tout le monde , en ce monde ou le sexe tient tant de place. Merci Kelove .
Signaler à l’administrateur
# RE: Comment sait-on qu'on est asexuel(le)?Guest 18-10-2015 06:37
Ce commentaire a été supprimé par l’administrateu r
0 # Moi tout simplementMarie 18-10-2015 07:11
Quel magnifique article ! Merci
Signaler à l’administrateur
+1 # RE: Comment sait-on qu'on est asexuel(le)?evelyne57 25-10-2015 23:09
Moi aussi je me reconnais dans tous vos commentaires. J'ai toujours fait semblant d'aimer ça pour faire plaisir à mon partenaire. En fait, je 'supportais" sans plus. Maintenant, je suis seule et le sexe ne m'attire plus du tout. Mais la solitude est difficile à vivre. Tout le monde est en couple, et il est dur dans ce monde d'être seule. J'aimerai correspondre avec des personnes qui ressentent les mêmes choses que moi. Merci à vous d'exister.
Signaler à l’administrateur
+2 # Merci à ce sitemartinella 31-10-2015 16:34
Je sais depuis longtemps que j'étais devenue asexuée - je soufre de vaginisme et pour moi il est impensable d'avoir des relations sexuelles - cela fait un certain temps que je recherche un site qui correspond à mes attente - merci à Kelove car je peux m'exprimer comme je veux sans être jugée -
Signaler à l’administrateur
0 # Asexuel, pas asexuéla redac 09-06-2017 10:00
Citation en provenance du commentaire précédent de martinella :
j'étais devenue asexuée -

Asexuelle très chère, asexuelle.
Asexué veut dire "n'a pas de sexe", genre les amibes ou les vers de terre. ;-)
En tant qu'humains, et mammifères, nous avons tous un sexe.
La particularité des asexuels est de ne pas éprouver de fascination pour le sexe, au contraire d'une autre catégorie d'humains: les amateurs de relations sexuelles
Signaler à l’administrateur
0 # Je ne suis plus seule ! =DPuppycat 20-01-2016 11:25
Internet c'est formidable !
Je me suis tellement entendu dire que j'avais un "problème" que j'avais fini par le croire !
Mais de lire cette article , de voir tout vos commentaires me redonne confiance.
Merci au site !
Signaler à l’administrateur
+1 # RE: Comment sait-on qu'on est asexuel(le)?sixela 25-01-2016 23:42
Pour ma part,
Je tiens déjà à féliciter la personne qui a écrit cet article parce qu'il faut dut temps pour le faire et réussir à tous dire et à faire comprendre les choses facilement, ce qui n'est pas toujours facile à l'écris ^^.
Personnellement ça fait déjà longtemps que je me demande si je ne suis pas asexué donc je ne suis pas surpris de mon manque d'attirance (bien que physiquement, oui je suis attiré).
Enfin bref, je remercie cet article car je suis tombé dessus directement et ça met un revers patriarcale, qui te met au point directement sur l’asexualité. (et donc sur la communauté du site ^^).
Signaler à l’administrateur
+1 # Révolution asexuelleAliciaRose1994 06-06-2017 20:16
Oui à la révolution asexuelle.
Signaler à l’administrateur

Vous n'avez pas les droits nécessaires pour écrire un commentaire